Sylvain Derre

+32496/86.76.60

Contact

Vous pouvez remplir le formulaire ci-dessous et je vous répondrai dans les plus bref délai.

Eveil&Vous - Mons - Sylvain Derre - Août 2019

Le Yoga pour bien vivre les émotions

Les émotions : le guide spirituel des êtres humains

Nous pouvons tous observer que les émotions nous indiquent à quel point la situation présente nous convient ou non. Elles nous guident ainsi vers la satisfaction de nos besoins et donc vers notre sécurité, notre réalisation, notre développement. Instinctivement, nous modifions nos comportements et nous adaptons notre vie afin de vivre un maximum d’émotions de satisfaction et le moins possible d’émotions d’insatisfaction. Dès lors, il convient de savoir les vivre correctement.

Les émotions sont faciles à gérer pour un être vivant sain. Elles sont à la base raisonnées et n’apportent pas de sensation de souffrance.

Les comportements irrationnels

Si vous observez pendant une journée vos émotions, vous observerez qu’elles ne sont pas toujours (et peut-être même pas souvent) rationnelles, qu’elles peuvent être disproportionnées. Il y a « quelque chose » qui les amplifie, qui leur fait perdre leur sens.

 

Et si vous observez vos comportements, vous pourrez constater que "quelque chose" vous pousse souvent à faire ce que vous ne voulez pas ou, à l'inverse, à ne pas faire ce que vous voulez, comme par exemple pour les victimes de la procrastination ou pour les personnes violentes malgré elles.

 

Ce quelque chose ne peut être qu’en vous-même, imprégné quelque part en vous même si l'endroit exact n'est toujours pas clairement défini. Ce quelque chose ne peut provenir que de votre passé. Ce « quelque chose », ce sont des conditionnements néfastes dus soit à de mauvaises théories qu’on vous a inculquées, soit à des émotions insatisfaisantes qui pour diverses raisons n’ont pas pu aboutir. Dans ce dernier cas, le processus émotionnel a été enclenché, mais nos besoins n’ont pas pu être comblé, nous nous sommes retrouvé dans une impasse et notre vie n’a pas pu être adaptée au moment-même, créant un conditionnement néfaste qui interfère depuis dans chaque raisonnement et comportement.

 

Les raisons de la création d’un conditionnement néfaste peuvent être diverses car nous ne sommes pas tous libres de tous nos actes et notre société actuelle ne nous encourage pas à oser sortir de la norme.

 

Mais nous sommes des êtres en évolution, et la partie inconsciente de nous-même essaie constamment de nous rééquilibrer en nous envoyant des signaux de plus en plus forts pour nous faire vivre l’émotion mal vécue et ainsi libérer la circulation des informations en nous.

 

Les signaux suivants s’installent alors les uns après les autres :

  • les émotions deviennent de plus en plus intenses, disproportionnées et donc difficiles à gérer ;

  • la souffrance physique commence à accompagner les émotions ;

  • en dernier recours, la maladie physique s’installe.

La souffrance : un signal utile d’un conditionnement à libérer

L'idéologie transpersonnelle, suivant sa théorie d'un univers parfaitement ordonné, estime que toute souffrance d'une âme humaine, peu importe à quel niveau et dans quel domaine, est dûe à la présence en nous-même d’un conditionnement néfaste. Ce que nous appelons la "souffrance" devient alors un signal utile d'un blocage présent en nous.

 

On peut constater que chaque situation de la vie quotidienne fait souffrir certaines personnes, en laisse d'autres indifférentes et intéresse certaines autres sans pour autant les faire souffrir. Dans le dernier cas, l'intérêt pour la situation est consciemment éveillé par nos valeurs personnelles (la justice, le respect,...) . Mais dans le cas de la souffrance, c'est une réaction complètement inconsciente et involontaire, ce ne peut alors être qu’un conditionnement néfaste imprimé en nous qui résonne avec cette situation (un bruit, une odeur, un thème, un mot,...).

 

Au niveau des relations et des activités quotidiennes, nous pouvons également constater que certaines personnes sont en souffrance et d'autres non.  Et il en va de même quant au rapport avec notre corps physique.

 

La théorie d'un univers en développement constant nous amène à penser que l’être humain est lui aussi en développement constant. Et pour se développer, il est nécessaire qu'il possède un outil qui lui permette de diminuer les conditionnements présents en lui-même au fil du temps jusqu'à se libérer complètement. On peut alors considérer la souffrance comme l'outil dont nous disposons pour nous nettoyer, nous libérer, nous soigner. En effet, en guidant inconsciemment nos choix, chaque conditionnement néfaste parvient à arriver sur le plan conscient en nous amenant dans une situation qui le met en évidence : des relations non-épanouissantes, des événements douloureux,...

 

Et puisque selon l'idéologie transpersonnelle, c'est le monde immatériel qui organise le monde matériel, tous les dysfonctionnements du corps physiques proviennent également d’un conditionnement néfaste qui cherche à se mettre en évidence pour être entendue.

 

Le Yoga, grâce à ses exercies pratiques, nous permet de mettre en évidence consciemment tous nos conditonnements néfastes et ainsi de connaître la sérénité et l'harmonie. Une fois les conditionnements mis en évience, les exercices de visualisation créatrice permettent de les ibérer définitivement.

Relativiser pour accéder au détachement

Le sentiment d'intense félicité que nous apporte la libre circulation de notre énergie vitale nous amène à relativiser tous nos "soucis" du quotidien. Progressivement, nous leur accordons de moins en moins d'importance et nous les remplaçons par des pensées positives et harmonieuses ouvertes sur les autres et l'univers. Des événements ou des actes qui nous rendaient fous de rage deviennent insignifiants sur le plan émotionnel sans qu'on perde pour autant notre capacité de discernement. Nos besoins personnels matériels et affectifs se comblent naturellement grâce à nos propres ressentis, nous nous auto-satisfaisons sur tous les plans. C'est l'étape du détachement.

La réunification intérieure

Dans beaucoup de théories de Yoga, de développement personnel, spirituel ou psychologique, on parle beaucoup du moment présent, de l'égo, du mental. Il FAUT être dans le moment présent, il FAUT détruire son égo, il FAUT maîtriser son mental... Je ne suis pas un adepte de ces théories qui ancrent dans notre esprit qu'une part de nous-même est négative, à éliminer ou à contrôler.

 

Le Yoga nous permet, grâce à la technique de visualisation créatrice (voir "Visualisation créatrice") , de mettre en évidence nos conditionnements néfastes, de les comprendre, les accueillir et ainsi de nous réunifier intérieurement.

 

Au lieu de fermer la porte aux parts de nous-même qui s''expriment en nous déconnectant du moment présent ou en nous poussant à agir de manière déraisonnée, nous pouvons au contraire nous intéresser à celles-ci afin de les laisser s'exprimer et de les réintégrer pleinement. Alors nous nous sentons plus forts, plus complet, et au fil des réunifications, nous avançons vers notre état naturel : notre mental s'apaise, notre égo s'évanouit et nous sommes de plus en plus présents ici et maintenant dans la réalisation de nous-même.

 

Grâce aux techniques de réunification intérieure, on peut soigner les addictions à la cigarette, à l'alcool, aux drogues ou à l'alimentation. On peut également soigner les dépendances matérielles ou affectives. Les conditionnements néfastes responsables de toutes les dépendances peuvent être contactées, compris, et réintégrés. Les causes de la dépendance disparaissent alors, et la dépendance disparaît à son tour.

 

Les pathologies psychologiques, mentales ou physiques peuvent également être soignées. Le système immunitaire peut être rééduqué et les maladies auto-immunes peuvent ainsi disparaître.  

 

Sur le plan énergétique, chaque conditionnement néfaste contient forcément une part de notre énergie vitale, sinon il ne pourrait pas exister. Plus il existe en nous de conditionnements néfastes, moins nous aurons de dynamisme. Chaque réunification permet donc de récupérer étape après étape la totalité de notre énergie vitale.

 

Des exercices tels que la respiration ou la méditation, qui font circuler l’énergie vitale, nous permettent de mettre à jour les différents conditionnements néfastes, les uns après les autres. Chacun de ceux-ci représentant un blocage de l’énergie vitale et donc de sa circulation, il représente également sur le plan physique un blocage du corps matériel. Nous réunifier intérieurement nous permet de libérer les tensions de notre corps physique. Et inversement, travailler avec les postures sur le corps physique nous permet de faire apparaître les conditionnements néfastes.